Diamant d’investissement: Les Diamants Peuvent-ils Devenir Une Nouvelle Alternative d’ Investissement Refuge?

Figure 1 – Des diamants non taillés d'Afrique Australe et du Canada, au siège de De Beers à Londres. Crédit Stefan Wermuth/Reuters

Figure 1 – Des diamants non taillés d’Afrique Australe et du Canada, au siège de De Beers à Londres. Crédit Stefan Wermuth/Reuters

Le Centre Mondial du Diamant d’Anvers en Belgique est entouré d’une sécurité stricte lui donnant l’apparence d’une forteresse de château fort. Les rues qui l’entourent sont fermées par des barrières en béton, et des caméras de surveillance repérer partout le mouvements des piétons. Personne ne peut entrer dans ce centre sans sa carte d’identité.

Selon Karen Rentmeesters, porte-parole du Centre Mondial du Diamant d’Anvers, la raison des mesures de sécurité stricte est evidente, étant donné que des diamants d’une valeur de 220 millions de dollars circulent quotidiennement dans ce bâtiment.

Amenée par les acheteurs et les vendeurs, les diamants entrent au centre comme pierres brutes, puis en sortent après avoir été raffinés et coupés.

L’énorme quantité de travail au sein de ce centre l’a placé parmi les meilleurs centres de l’industrie du diamant du monde entier. Comme l’or, le diamant devient attrayant pour les investisseurs lorsque le marché boursier régresse.

L’indice appelé Rapaport souligne que le carat de diamant a régulièrement augmenté entre 2008 et 2011.

Choisissez votre diamant

Durant cette periode, les indices des actions mondiales telles le Dow Jones à New York, et le DAX à Francfort ont chuté en raison de la crise financière mondiale et des inquiétudes à l’égard de l’augmentation de la dette publique aux États-Unis et en Europe.

En effet, les prix des diamants tendent à être plus stables que les prix de l’or. Jörg Lindemann, directeur général de l’association fédérale allemande de l’industrie des pierres précieuses et des diamants (BVED), dit que “les pierres précieuses conservent leur valeur“.

Alors que le prix de l’or est habituellement déterminé en fonction du poids, la valeur de tout diamant est déterminée par quatre facteurs, connus sous le nom de “4C“: carat, clarté, couleur et coupe. Les diamants diffèrent considérablement les un des autres, il est donc difficile de les comparer.

Le commerce mondial des diamants est contrôlé par le « Processus de Kimberley », un système de documentation qui attribue à chaque diamant un certificat déterminant son origine. Ce processus vise à prévenir l’utilisation des diamants dans le financement des guerres et des conflits civils dans les pays producteurs de pierres, et à faire face au commerce illicite de cette pierre précieuse, dont les revenus sont utilisés pour financer des activités criminelles dans le monde entier.

Au même temps, la production de diamants ne se limite pas aux mines; cette pierre est produite dans les industries depuis les années cinquante.

En 2017, un physicien Allemand et son équipe de l’université d’Augsbourg ont réussi à produire un diamant de 155 carats, l’un des plus gros diamants industriels au monde. Bien que le diamant industriel soit moins attrayant pour les investisseurs et les amateurs de pierres, il attire beaucoup plus les secteurs industriels, en particulier les fabricants d’appareils électroniques haut de gamme.

Le diamant industriel a les mêmes caractéristiques que le diamant naturel, mais il est 25% moins cher. Pourtant, les différences entre le diamant industriel et le diamant naturel ne peuvent être détectées sans un test de laboratoire. De nombreuses institutions mondiales telles que l’Institut Américain de Gemmologie documentent les pièces de diamant avec des certificats spéciaux.

Contrairement au diamant industriel, obtenir de nouvelles quantités de diamant naturel est devenu plus difficile. Rentmeesters dit que la construction d’une mine prend entre 10 et 15 ans, et les 10 dernières années ont connu de modestes réserves de diamants bruts, notant que la plupart des mines de diamants actuelles sont sur le point de fermer.

Rentmeesters prevoit que l’intérêt pour le diamant coloré augmente et affirme que les prix des diamants jaunes, bleus et roses ont effectivement augmenté.

Cependant, les investisseurs font toujours face à un grand problème: comment feraient-ils confiance à l’investissement de leur argent dans des diamants qu’ils n’achètent pas ou n’examinent pas directement?

L’une des réponses se trouve au sein de l’Echange d’Investissement de Diamant du Singapour (SDiX), qui indique qu’il s’agit du premier marché permettant le commerce en ligne des diamants. Il traite des diamants standard, cependant, cela demeure éventuellement une question de confiance.

Lindemann dit que les diamants ne constituent pas un moyen de gain rapide, c’est plutôt « comme investir dans des peintures et des artefacts précieux ».


Articles Similaires: